Gravure au laser CO2

Les lasers CO2 (dioxyde de carbone) sont les plus puissants actuellement disponibles sur le marché. Ils sont utilisés dans un large éventail d’applications de marquage, notamment pour la gravure. Les machines de gravure au laser CO2 hautes performances, qui offrent des vitesses allant jusqu’à 2 100 caractères/seconde, peuvent être utilisées pour des applications de marquage à cadence et volume élevés sur des supports d’emballage en verre et plastique dans les industries pharmaceutique, du tabac et des boissons. Elles peuvent également être utilisées pour graver un large éventail de produits individuels.

Les lasers CO2 pour applications légères sont également largement répandus et peuvent gérer efficacement des applications de codage simples sur un large éventail de supports. Ils permettent aux petites et moyennes entreprises de profiter des avantages de la gravure laser à un coût abordable.

La gravure au laser CO2 nécessite un laser et un contrôleur, ainsi que le support sur lequel la gravure sera effectuée. L’outil de gravure est le faisceau laser proprement dit ; le contrôleur se chargeant de le diriger afin de graver les motifs souhaités sur la surface ciblée. Le contrôleur détermine la direction, l’intensité, la vitesse de déplacement et la largeur du faisceau laser dirigé vers la surface à graver.

Le point de contact entre le faisceau laser et la surface doit être son point focal. Il s’agit généralement d’un point de petite taille, par exemple de moins d’une fraction de millimètre (en fonction de la longueur d’onde optique). Seule la surface à l’intérieur de ce point focal est affectée par le faisceau laser, qui modifie la surface du matériau. Le laser chauffe la surface, entraînant une vaporisation du matériau, ou bien celui-ci se fracture et s’écaille. La gravure laser sur métal s’effectue généralement par une découpe dans la peinture de la pièce métallique.

La machine de gravure au laser retire avec efficacité le matériau en convertissant un pourcentage élevé de l’énergie lumineuse du faisceau en chaleur. Lorsque cette chaleur vaporise le matériau de surface, une ventilation est nécessaire (par le biais d’un ventilateur ou d’une pompe à vide) pour éliminer les vapeurs nocives et la fumée produites et évacuer les débris de surface de manière à ce que le laser puisse poursuivre la gravure.

Les machines de gravure au laser sont utilisées dans l’industrie sur les lignes de production, pour graver des chiffres et des lettres afin d’imprimer les dates, les codes de péremption et les numéros des lots des produits circulant sur la ligne. Elles permettent de coder les conteneurs en plastique et en verre lorsqu’ils se déplacent sur la ligne.